Ménager: les produits de base

Pour faire tes produits ménagers tu auras besoin de quelques produits avec lesquels tu sauras tout faire, ou presque. Certains seront déjà dans tes placards, d’autres non – tu peux trouver la plupart chez Sequoia ou au Färm.

Le bicarbonate de soude

J’en ai entendu parler à toutes les sauces comme étant ze produit miracle: un produit non seulement efficace pour laver toute la maison, mais aussi bon pour l’environnement. Dur d’y croire, pas vrai? Le bicarbonate est soluble dans l’eau et de par sa nature chimique basique, il régule l’acidité des océans, eux-mêmes acidifiés à cause de la pollution. Il est également très stable et très peu allergisant. Non non tu ne rêves pas: il existe bien un produit qui nettoie tout, qui est non-toxique et qui ne coûte presque rien.

Le bicar est créé grâce au procédé Solvay: on crée d’abord le carbonate de sodium (ou cristaux de soude) à partir de sel et de craie. Puis au contact de l’eau et de CO2, le carbonate de sodium réagit et précipite sous forme de poudre, le bicarbonate de soude. L’utilisation du bicarbonate est neutre en CO2 car la réaction en consomme lors de sa création et en rejette lors d’interactions avec de l’acide (l’eau des océans, le vinaigre, etc.). Par contre, l’extraction de sel et de craie utilisés pour le produire cause des dégâts environnementaux: modifications du paysage, émissions de poussières dans l’air et de métaux lourds dans l’eau, consommation d’énergies fossiles et j’en passe. Cependant, comparé aux conséquences environnementales des crasses qu’on trouve au supermarché, le bicarbonate est un petit ange inoffensif, donc pas d’excuse de ne pas en avoir chez soi! Attention, il existe plusieurs types de bicarbonate dont le bicarbonate alimentaire et le bicarbonate technique. Ce dernier a une pureté moins élevée et est impropre à la consommation! Veille bien à toujours acheter du bicarbonate alimentaire. En général c’est noté sur l’emballage.

Les bienfaits du bicarbonate de soude

  • Anticalcaire/antitartre (ex: pommeaux de douche, vitre de douche, dents)
  • Fongicide (ex: champi sur les murs)
  • Abrasif doux et exfoliant (ex: taques de cuisson, peau)
  • Désodorisant (ex: avant/pendant/après ton sport, enlève les odeurs du frigo)
  • Agent levant (ex: gâteaux)
  • Antiacide (ex: mal d’estomac)
  • Nettoyant (ex: légumes plein de pesticides)
  • Hypoallergénique (provoque peu de réactions allergiques)

Les cristaux de soude

A ne pas confondre avec la soude caustique, qui, elle, est dangereuse pour ta peau et pour l’environnement. J’ai déjà mentionné les cristaux de soude dans le paragraphe précédent: les problèmes environnementaux liés à l’extraction de sel et de craie sont identiques. Par contre, le bicar et les cristaux de soude ne sont pas identiques, loin de là!

A l’instar du bicar, les cristaux de soude sont solubles dans l’eau (et non-toxique pour les petits poissons), mais ils ont un PH beaucoup plus basique, et donc irritant pour ta peau. Ils ont un pouvoir dégraissant bien supérieur au bicarbonate, pratique pour les taques brûlées et pour les vêtements très sales. On préférera donc le bicar pour les produits cosmétiques et pour certaines surfaces fragiles de la maison, et les cristaux de soude pour décrasser les taques de cuisson et le four.

Les bienfaits des cristaux de soude

  • Anticalcaire puissant
  • Dégraissant puissant
  • Antifongiques
  • Détachant puissant (ex: vêtements)

L’acide citrique

Comme son nom l’indique, l’acide citrique provient à la base du citron. Il est largement utilisé dans l’industrie alimentaire comme régulateur d’acidité, antioxydant et exhausteur de goût. Loin de presser du citron toute la journée, les industriels utilisent un procédé facile et peu cher pour fabriquer l’acide citrique (plus d’info sur l’article de Sonia dans les sources). A l’instar des cristaux de soude, l’acide citrique est irritant pour la peau et à manipuler avec des gants.

Les bienfaits de l’acide citrique

  • Anticalcaire
  • Antirouille
  • Fongicide
  • Bactéricide

Le vinaigre blanc

Le vinaigre blanc est le second produit miracle de la série: biodégradable, évaporation rapide et non-toxique (même si ça pue), bref, un petit bijoux que tu dois absolument avoir dans ta cuisine. Il a un PH acide qui permet de décrasser et décalcariser pas mal de bidules dégueulasses qui traînent dans la maison. Attention: ne pas l’utiliser sur les plans de travail fragiles (pierre minérale, en bois, en marbre ou en pierre bleue) car il est trop acide, ça va laisser des taches indélibiles sur le matériau. Il ne faut pas non plus l’utiliser pur sur du caoutchouc car ça le rendra poreux (ça grignote le caoutchouc). Pas de soucis par contre avec le silicone. Le vinaigre est produit par fermentation du sucre issu maïs ou des betteraves. Il vaut 1000 fois mieux utiliser du vinaigre que de l’acide chlorhydrique, mais un produit doit toujours être fabriqué quelque part, avec des ressources premières et de l’énergie (souvent) fossile. Pas de gaspillage donc!

Les bienfaits du vinaigre

  • Anticalcaire
  • Dégraissant
  • Nettoyant
  • Désinfectant (ex: WC)
  • Désherbant
  • Désodorisant

Le savon de Marseille

Le savon de Marseille c’est avant tout un savon, donc, ça lave (sérieux??). Mais il sera surtout très utile pour son caractère moussant, qui aidera le produit à se diluer et qui donnera l’impression que ça lave mieux. On sait tous que la mousse n’aide pas le savon à mieux laver, pourtant quand ça ne mousse pas, on rajoute 3 fois plus de produit. Ose me dire que tu n’as jamais fait ça. Les produits industriels sont remplis d’agents qui moussent 10x plus que le savon de Marseille – va falloir s’habituer à utiliser des produits qui moussent moins! Malheureusement pour les honnêtes artisans et pour nous, le savon de Marseille n’est pas une appellation d’origine contrôlée. Ça veut dire que n’importe qui peut appeler n’importe quoi (ou à peu près) du savon de Marseille. Beaucoup de gens achètent en toute bonne conscience un savon qu’ils pensent écologique et éthique, qui s’avère être en fait une grosse cochonnerie.

Caractéristiques du vrai savon de Marseille

  • Fait à partir d’huile d’olive et de soude caustique: la soude caustique est très irritante pour la peau mais elle réagit avec un corps gras (souvent de l’huile) lors de la fabrication du savon. Une fois que la réaction chimique est « complète », toute la soude a réagi avec le corps gras et le savon est prêt à être utilisé.
  • Écologique: biodégradable, sans colorant, sans conservateur, sans parfum, sans composés issus de l’industrie chimique
  • A la coupe ou en vrac: sans emballage plastique
  • Saponifié à chaud ou à froid: la différence réside dans le chauffage du produit. Les deux techniques ont leurs points forts et leurs points faibles. La saponification à chaud est bien plus rentable, car il y a moins de manipulations et le temps entre la fabrication et la vente est plus court. La saponification à froid est bien plus écologique car elle ne nécessite aucun chauffage et ainsi, les huiles utilisées ne sont pas dénaturées (pour conserver toutes les bonnes choses qui se trouvent dans les huiles végétales et les huiles essentielles, il faut éviter au maximum de les chauffer). L’inconvénient, c’est qu’un savon produit à l’instant T ne pourra être vendu que 4 mois plus tard! (+ d’explications dans l’article dédié à la création de savon).
  • Moulé artisanalement: le savon a souvent une forme de cube et porte une empreinte sur toutes ses faces.
  • Ne produit pas autant de mousse qu’un savon industriel: va falloir s’y habituer!

 
Je dois l’avouer, le « vrai » savon de Marseille coûte assez cher. Si on ne veut pas investir tout de suite, on peut se tourner vers son équivalent moins cher: le savon d’Alep. Ce savon est fabriqué dans la ville du même nom et contient de l’huile de baie ou de feuilles de laurier en plus de l’huile d’olive. Son prix moins élevé s’explique par le fait qu’il vient d’un pays où le niveau de vie n’est pas identique au nôtre. Pour éviter le transport, il est tout de même mieux d’acheter un article qui a été fabriqué près de chez nous.

Ingrédients à privilégier

  • Sodium olivate: huile d’olive
  • Laurus Nobilis Fruit Oil: huile de laurier
  • Aqua: eau
  • Sodium chloride: sel
  • Sodium hydroxyde: soude caustique

Le savon noir

Le savon noir est dit « savon mou », à l’inverse du savon de Marseille qu’on appelle « savon dur ». Les savons durs ont fabriqués à base de soude caustique, tandis que les savons mous sont fabriqués à base de potasse (ou hydroxyde de potassium), qu’on retrouve notamment dans les cendres de bois. C’est d’ailleurs pour ça qu’on peut laver son linge avec de la cendre. Savon de Marseille et savon noir sont tous deux fabriqués grâce à la réaction chimique de la soude caustique ou de la potasse, avec de l’huile végétale ou de la graisse animale. Apparemment, il existerait un savon noir ménager et un savon noir cosmétique, qui contient moins d’additifs chimiques, mais perso je n’ai toujours vu qu’un seul savon noir sur les étalages.

Savon noir ou savon de Marseille?

Le savon noir a un pouvoir dégraissant supérieur au savon de Marseille. Le savon de Marseille sera donc surtout utilisé pour la lessive, et le savon noir pour laver les sols et les surfaces de la maison. Attention, le savon noir est très concentré: il faut toujours l’utiliser dilué.

Les bienfaits du savon noir

  • Peut s’utiliser sur les matières fragiles (marbre, pierre bleue, parquet, cuir, laine, soie, etc.)
  • Dégraissant et détachant pour sols, vêtements
  • Désinfectant et antibactérien
  • Répulsif d’insectes

Les huiles essentielles

Aaaah, les huiles essentielles…le B.A.-BA!

Avec les vagues d’information que l’on reçoit au quotidien sur les bienfaits du naturel et du biologique, de plus en plus de personnes s’en remettent aux huiles essentielles. Un choix judicieux pour autant qu’il soit réfléchi.

Procédé de fabrication

Concrètement, les huiles essentielles sont fabriquées à partir de différentes parties de végétaux: feuilles, fleurs, écorce, bois, zeste, graines, baies, fruits, etc. Chaque huile essentielle possède ses propres caractéristiques et précautions d’emploi. Elles se diluent uniquement dans l’alcool et les corps gras, pas dans l’eau. Dans les grandes lignes, on peut extraire l’huile essentielle de la plante via trois principaux procédés: la distillation, l’expression et l’extraction par solvant.

  • La distillation consiste à soumettre la partie de plante à de la vapeur d’eau. La chaleur va faire en sorte que la plante dégage toute son essence, qui sera alors condensée et récupérée sous forme d’huile.
  • L’expression consiste à presser la plante pour en sortir son jus
  • L’extraction par solvant consiste à dissourde la plante dans un liquide (appelé solvant) volatile, comme de l’alcool. Le résultat obtenu s’appelle « absolu de… » et non huile essentielle. Il est utilisé en parfumerie et non pour se soigner.

Dangers des huiles essentielles

Ce n’est pas parce que les huiles essentielles sont « naturelles » qu’elles sont sans danger, bien au contraire. Une utilisation inappropriée peut mener à des allergies, des intoxications et de graves brûlures. Il faut donc les utiliser avec autant de précaution qu’un médicament. Quand on te prescrit 1 cachet par jour, tu n’en prends pas 2, tu en prends 1, point. Avec les HE, c’est pareil: une goutte c’est une goutte, pas plus. Certaines HE (pas toutes) sont toxiques pour l’environnement, les animaux de compagnie, les femmes enceintes, les femmes allaitanes, les enfants, et/ou les bébés. Quand on sait ça, c’est quand même étonnant qu’on puisse acheter les HE comme on achèterait du chocolat non? Et les vendeurs ne sont pas toujours formés pour renseigner sur les précautions d’emploi et les doses à prendre, ça peut mener à des catastrophes. Tu trouves que j’exagère? Lis la suite, tu verras.

L’huile essentielle de pamplemousse apaise les ballonnements lors d’une digestion difficile. Par contre elle augmente les effets de plusieurs médicaments. Exit si tu as des problèmes de thyroïde par exemple.
L’huile essentielle de millepertuis peut s’utiliser le soir comme aide pour dormir. Par contre elle diminue les effets de plusieurs médicaments. Délicats si tu prends la pilule en même temps.
L’huile essentielle de citron peut s’utiliser dans des crèmes pour peaux à problèmes. Par contre, elle est photosensibilisante et peut laisser des taches indélibiles sur ta peau si tu vas au soleil après avoir mis la crème.

Les effets positifs des HE

Je t’ai foutu les jetons hein? Tracasse, lorsqu’elles sont utilisées correctement, les HE sont d’une redoutable efficacité et permettent de se passer de médicaments pour les maux du quotidien, et même certaines maladies plus embêtantes (sous suivi d’un spécialiste!). Les HE sont des antiseptiques naturels qui ont tous les avantages, mais sans les inconvénients, des antibiotiques produits chimiquement. Elles ne provoquent pas de résistance (certains antibiotiques sont tellement/mal utilisés que les bactéries y deviennent progressivement insensibles) et elles peuvent être utilisées pour lutter contre les bactéries (bronchite, sinusite, etc.) ET les virus (grippe, rhume, etc.) contrairement aux antibiotiques qui ne s’utilisent que contre les bactéries. Personnellement j’utilise surtout l’arbre à thé, le citron vert, la menthe poivrée, le palmarosa et l’ylang-ylang.

Précautions d’emploi

  • Conserve toujours les HE au frais et à l’abris de la lumière: une fois soumises à la lumière, certaines HE se dégradent et provoquent des réactions allergiques.
  • Evite de les chauffer, ça les dénature et elles perdent leurs effets. Attends toujours que la préparation refroidisse avant de les ajouter.
  • Si tu as fait tomber tout un flacon d’huile sur toi, essuie d’abord le surplus avec un chiffon, puis applique une grande quantité d’huile végétale.
  • Si tu as avalé trop de HE (tout un flacon par exemple), c’est le centre antipoison direct!
  • Si tu as reçu de l’huile essentielle dans l’oeil, mets un tout petit peu d’huile d’amande douce dans l’oeil afin de diluer l’huile essentielle. Si tu as encore mal après quelques minutes, va direct chez le médecin.

Précautions d’achat

Comme pour tout autre produit fabriqué en grande quantité, on peut trouver de tout sur le marché, du meilleur au pire. Certaines sont diluées dans des corps gras ou mixées avec d’autres huiles essentielles de qualité moindre, d’autes sont carrément synthétiques – leurs effets n’ont jamais été testés! Les huiles essentielles de très bonne qualité sont chères, pas moyen d’y couper. Les huiles plus rares, comme l’huile essentielle de rose, sont plus chères, c’est normal. N’achète pas lorsque le prix est trop beau pour être vrai, et fuis le flacon lorsqu’il contient les ingrédients « Ethylparaben », « BHT », « Oxybenzone-Benzopnone-3 », « polysorbate-20 » et tout arôme artificiel. Une HE est de bonne qualité si:

  • L’emballage mentionne le nom botanique de la plante (par exemple, Rosa damascena pour la rose);
  • L’emballage possède la mention « HEBBD »: Huile Essentielle Botaniquement et Biochimiquement Définie, garantie de contrôle et de traçabilité
  • L’huile est 100% naturelle et 100% totale: ne contient que les composants aromatiques de la plante, rien d’autre
  • L’huile est 100% pure: pas coupée avec de l’huile ou du solvant. Pour savoir si l’HE est diluée dans un corps gras, verse une goutte sur un bout de papier et attends. Normalement la goutte doit s’évaporer sans laisser de trace – s’il reste une tache de gras, c’est qu’elle est diluée, à éviter! (merci Elise pour le truc!)
  • Et, éventuellement, si l’huile est biologique. Une HE non biologique de bonne qualité aura les mêmes effets qu’une HE biologique. De plus, selon la Bible des huiles essentielles, une HE non biologique ne contiendra que très peu de pesticides, puisqu’elle est « 100% naturelle ». Ducoup, l’aspect biologique certifie surtout que l’HE a été fabriquée dans le respect de la plante et de l’environnement.

Les produits a proscrire et les précautions a prendre

A proscrire: l’eau de javel, la soude caustique, l’acide chlorhydrique (ou esprit de sel) : ces produits sont extrêmement corrosifs (ils abîment les surfaces de ta maison) et sont nocifs pour tes poumons, ta peau, et les petits poissons.
Les précautions: « Naturel » et « biodégradable » ne signifient pas que les produits sont inoffensifs pour notre peau et nos poumons. Et ils ne peuvent certainement pas être avalés! Voici donc quelques consignes à respecter:

  • Toujours porter des gants pour fabriquer et utiliser les produits
  • Ne jamais, au grand jamais, mélanger tes produits avec d’autres produits chimiques du commerce (ex: javel + acide citrique = vapeurs toxiques)
  • Toujours garder tes produits en dehors de portée des enfants, car toxiques si avalés en grandes quantités

 
Have fun!

Sources

Sources des infos

  • Alan. (2016). Le vinaigre blanc, l’arme du nettoyage écolo. Retrieved September 9, 2017 from https://www.consoglobe.com/vinaigre-blanc-arme-nettoyage-ecolo-3127-cg
  • Aroma-zone. (s.d.). La saponification à froid. Retrieved September 9, 2017 from https://www.aroma-zone.com/info/fiche-savoir-faire/la-saponification-a-froid
  • Aroma-zone. (s.d.). Savon noir liquide bio. Retrieved December 11, 2017 from https://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/savon-noir-liquide-bio-aroma-zone
  • Aurore. (2017). Cristaux de soude, nettoyant et désinfectant. Retrieved September 9, 2017 from https://www.consoglobe.com/cristaux-de-soude-nettoyant-et-desinfectant-cg
  • Brice. (2015). Savon de Marseille : un peu d’huile d’olive et de grosses entourloupes. Retrieved February 23, 2018 from https://www.lecurionaute.fr/savon-de-marseille-huile-olive-palme-coprah-label-arnaque/
  • Ecoconso. (s.d.). Remue-ménage. L’entretien au naturel: sain, facile et pas cher! [Fascicule d’information]. www.ecoconso.be
  • Kathy. (2017). 7 bienfaits du savon noir pour le corps et la maison !. Retrieved December 11, 2017 from https://www.consoglobe.com/savon-noir-soin-corps-entretien-ecolo-2969-cg
  • Lefèvre, M. & Verbeken, H. (2017). J’arrête de surconsommer, Paris: Eyrolles.
  • Lilycraft. (s.d.). Un spray nettoyant sans vinaigre, pourquoi faire? Retrieved March 8, 2018 from https://lilycraftblog.com/spray-nettoyant-sans-vinaigre/
  • Masson-Loodts, I. (2010). Bicarbonate mon amour… Retrieved September 9, 2017 from http://www.madamenature.be/themes/eco-consommation/bicarbonate-mon-amour%E2%80%A6
  • Pichon, J. & Moret, B. (2016). Famille presque zéro déchet, Vergèze, Thierry Souccar.
  • Slow-Cosmétique. (s.d.). Tout savoir sur les savons à froid. Retrieved September 9, 2017 from https://www.slow-cosmetique.com/le-mag/tout-savoir-sur-les-savons-a-froid/
  • Sonia C. (2016). L’acide citrique : un additif alimentaire ubiquitaire. Retrieved September 9, 2017 from https://www.consoglobe.com/acide-citrique-additif-alimentaire-ubiquitaire-cg
  • Steph Cosmessence Bio. (2011). Le savon Noir pour le ménage. Retrieved December 11, 2017 from http://www.cosmessencebio.fr/2011/11/le-savon-noir-pour-le-menage.html

Sources des images

Laisse-moi un ptit mot doux

%d blogueurs aiment cette page :