Huiles essentielles

Aaaah, les huiles essentielles…le B.A.-BA!

Avec les vagues d’information que l’on reçoit au quotidien sur les bienfaits du naturel et du biologique, de plus en plus de personnes s’en remettent aux huiles essentielles. Un choix judicieux pour autant qu’il soit réfléchi.

Procédé de fabrication

Concrètement, les huiles essentielles sont fabriquées à partir de différentes parties de végétaux: feuilles, fleurs, écorce, bois, zeste, graines, baies, fruits, etc. Chaque huile essentielle possède ses propres caractéristiques et précautions d’emploi. Elles se diluent uniquement dans l’alcool et les corps gras, pas dans l’eau. Dans les grandes lignes, on peut extraire l’huile essentielle de la plante via trois principaux procédés: la distillation, l’expression et l’extraction par solvant.

  • La distillation consiste à soumettre la partie de plante à de la vapeur d’eau. La chaleur va faire en sorte que la plante dégage toute son essence, qui sera alors condensée et récupérée sous forme d’huile.
  • L’expression consiste à presser la plante pour en sortir son jus
  • L’extraction par solvant consiste à dissourde la plante dans un liquide (appelé solvant) volatile, comme de l’alcool. Le résultat obtenu s’appelle « absolu de… » et non huile essentielle. Il est utilisé en parfumerie et non pour se soigner.

Dangers des huiles essentielles

Ce n’est pas parce que les huiles essentielles sont « naturelles » qu’elles sont sans danger, bien au contraire. Une utilisation inappropriée peut mener à des allergies, des intoxications et de graves brûlures. Il faut donc les utiliser avec autant de précaution qu’un médicament. Quand on te prescrit 1 cachet par jour, tu n’en prends pas 2, tu en prends 1, point. Avec les HE, c’est pareil: une goutte c’est une goutte, pas plus. Certaines HE (pas toutes) sont toxiques pour l’environnement, les animaux de compagnie, les femmes enceintes, les femmes allaitanes, les enfants, et/ou les bébés. Quand on sait ça, c’est quand même étonnant qu’on puisse acheter les HE comme on achèterait du chocolat non? Et les vendeurs ne sont pas toujours formés pour renseigner sur les précautions d’emploi et les doses à prendre, ça peut mener à des catastrophes. Tu trouves que j’exagère? Lis la suite, tu verras.

L’huile essentielle de pamplemousse apaise les ballonnements lors d’une digestion difficile. Par contre elle augmente les effets de plusieurs médicaments. Exit si tu as des problèmes de thyroïde par exemple.
L’huile essentielle de millepertuis peut s’utiliser le soir comme aide pour dormir. Par contre elle diminue les effets de plusieurs médicaments. Délicats si tu prends la pilule en même temps.
L’huile essentielle de citron peut s’utiliser dans des crèmes pour peaux à problèmes. Par contre, elle est photosensibilisante et peut laisser des taches indélibiles sur ta peau si tu vas au soleil après avoir mis la crème.

Les effets positifs des HE

Je t’ai foutu les jetons hein? Tracasse, lorsqu’elles sont utilisées correctement, les HE sont d’une redoutable efficacité et permettent de se passer de médicaments pour les maux du quotidien, et même certaines maladies plus embêtantes (sous suivi d’un spécialiste!). Les HE sont des antiseptiques naturels qui ont tous les avantages, mais sans les inconvénients, des antibiotiques produits chimiquement. Elles ne provoquent pas de résistance (certains antibiotiques sont tellement/mal utilisés que les bactéries y deviennent progressivement insensibles) et elles peuvent être utilisées pour lutter contre les bactéries (bronchite, sinusite, etc.) ET les virus (grippe, rhume, etc.) contrairement aux antibiotiques qui ne s’utilisent que contre les bactéries. Personnellement j’utilise surtout l’arbre à thé, le citron vert, la menthe poivrée, le palmarosa et l’ylang-ylang.

Précautions d’emploi

  • Conserve toujours les HE au frais et à l’abris de la lumière: une fois soumises à la lumière, certaines HE se dégradent et provoquent des réactions allergiques.
  • Evite de les chauffer, ça les dénature et elles perdent leurs effets. Attends toujours que la préparation refroidisse avant de les ajouter.
  • Si tu as fait tomber tout un flacon d’huile sur toi, essuie d’abord le surplus avec un chiffon, puis applique une grande quantité d’huile végétale.
  • Si tu as avalé trop de HE (tout un flacon par exemple), c’est le centre antipoison direct!
  • Si tu as reçu de l’huile essentielle dans l’oeil, mets un tout petit peu d’huile d’amande douce dans l’oeil afin de diluer l’huile essentielle. Si tu as encore mal après quelques minutes, va direct chez le médecin.

Précautions d’achat

Comme pour tout autre produit fabriqué en grande quantité, on peut trouver de tout sur le marché, du meilleur au pire. Certaines sont diluées dans des corps gras ou mixées avec d’autres huiles essentielles de qualité moindre, d’autes sont carrément synthétiques – leurs effets n’ont jamais été testés! Les huiles essentielles de très bonne qualité sont chères, pas moyen d’y couper. Les huiles plus rares, comme l’huile essentielle de rose, sont plus chères, c’est normal. N’achète pas lorsque le prix est trop beau pour être vrai, et fuis le flacon lorsqu’il contient les ingrédients « Ethylparaben », « BHT », « Oxybenzone-Benzopnone-3 », « polysorbate-20 » et tout arôme artificiel. Une HE est de bonne qualité si:

  • L’emballage mentionne le nom botanique de la plante (par exemple, Rosa damascena pour la rose);
  • L’emballage possède la mention « HEBBD »: Huile Essentielle Botaniquement et Biochimiquement Définie, garantie de contrôle et de traçabilité
  • L’huile est 100% naturelle et 100% totale: ne contient que les composants aromatiques de la plante, rien d’autre
  • L’huile est 100% pure: pas coupée avec de l’huile ou du solvant. Pour savoir si l’HE est diluée dans un corps gras, verse une goutte sur un bout de papier et attends. Normalement la goutte doit s’évaporer sans laisser de trace – s’il reste une tache de gras, c’est qu’elle est diluée, à éviter! (merci Elise pour le truc!)
  • Et, éventuellement, si l’huile est biologique. Une HE non biologique de bonne qualité aura les mêmes effets qu’une HE biologique. De plus, selon la Bible des huiles essentielles, une HE non biologique ne contiendra que très peu de pesticides, puisqu’elle est « 100% naturelle ». Ducoup, l’aspect biologique certifie surtout que l’HE a été fabriquée dans le respect de la plante et de l’environnement.

Sources des infos

  • Centre Anti-Poisons. (s.d.) Les huiles essentielles sont-elles dangereuses? Retrieved February 22, 2018 from https://www.centreantipoisons.be/autre/les-huiles-essentielles-sont-elles-dangereuses
  • Ecoconso. (s.d.). Remue-ménage. L’entretien au naturel: sain, facile et pas cher! [Fascicule d’information]. www.ecoconso.be
  • Elodie. (2015). Huiles essentielles, à la mode mais pas sans risque. Retrieved February 22, 2018 from https://science-environnement.com/modes-de-vie/huiles-essentielles-a-la-mode-mais-pas-sans-risque/
  • Fabrication d’huiles essentielles bio. (2007). France. En ligne https://www.youtube.com/watch?v=1tOCbZWO4cg
  • Festy, D. (2010). Ma bible des huiles essentielles (7è éd.). Paris: LEDUC.S Editions
  • Lefèvre, M., & Verbeken, H. (2017). J’arrête de surconsommer, Paris: Eyrolles.
  • Pichon, J., & Moret, B. (2016). Famille presque zéro déchet, Vergèze, Thierry Souccar.
  • Rolat, Y., & Denis, E. (Réalisateurs). (2015). Secrets de fabrication des huiles essentielles. France: France 2. En ligne https://www.youtube.com/watch?v=lAwMJxjV4Rs
  • Pacchioni, I., Delaleu, I. (Eds.). (2016). 48 huiles essentielles indispensables pour se soigner autrement. Montrouge, France.

Sources des images

Laisse-moi un ptit mot doux

%d blogueurs aiment cette page :