Ail lactofermenté

Envie de gagner du temps pendant que tu cuisines?

Le gros avantage de la fermentation, c’est que tu peux conserver tes aliments pendant des mois, parfois des années, et ce même à température ambiante. Je vais être honnête avec toi: je kiffe l’ail. Mais genre vraiment. Beaucoup. A une certaine période je mangeais 2 à 3 gousses par repas à l’exception du petit dej, ducoup lorsqu’on me présentait à quelqu’un, j’étais introduite comme « celle qui pèle de l’ail à toute heure de la journée ». Forcément, quand on mange beaucoup d’ail on en pèle beaucoup. Et purée de l’ail j’en ai pelé dans ma vie (c’est plus ce que c’était les ptits jeunes d’aujourd’hui). Donc pour ma première expérience de fermentation j’ai voulu commencer par l’ail car c’est un gain de temps énorme. Tu peux les fermenter telles quelles mais j’ai choisi de les peler avant. Comme ça je mets à profit mon expérience de peleuse d’ail et après j’ai plus qu’à ouvrir le bocal et prendre la gousse.

Sur la première image, ail fermenté depuis une semaine (preuve que la fermentation a pris, il y a des petites bulles qui remontent à la surface du pot). Sur la deuxième, ail fermenté depuis 2 mois.
Temps de préparation
Ça dépend de tes capacités de peleur d’ail. Il paraît qu’un homme est parti en Amazonie apprendre l’art du pelage d’ail…mais on ne l’a plus jamais revu. En vrai, compte 30 minutes pour peler l’ail + 2h pour laisser le chlore s’évaporer.
Conservation
Des mois, des années
Coût
J’ai mis +/- 4 têtes d’ail, ce qui correspond à 2,4 euros en bio.

Ustensiles

  • Un bocal: j’ai pris un bocal à vis mais c’est mieux un bocal avec un joint en caoutchouc. Choisis la taille du bocal en fonction du nombre de gousses d’ail que tu veux mettre dedans. Comme tu peux le voir j’ai choisi le mien un peu trop grand.

Ingrédients

  • De l’eau non chlorée: comme dit sur la page Lactofermentation, l’eau doit être non chlorée sinon la fermentation aura du mal à démarrer. Donc du peux soit remplir une bassine d’eau et la laisser ainsi pendant quelques heures (le chlore s’évapore tout seul), soit filtrer ton eau, soit la faire bouillir et attendre qu’elle refroidisse.
  • Du gros sel marin: sans aucun additif
  • De l’ail (si si, vraiment).

Marche à suivre

  1. Prépare ton eau de sorte à ce qu’elle soit non chlorée.
  2. Lave toi bien les mains et nettoie ton bocal avec de l’eau chaude et du savon. Laisse-le sécher à l’air.
  3. Si tu veux peler ton ail, c’est le moment.
  4. Prépare la saumure: dilue 30g de sel par litre d’eau. Attention: la saumure doit être froide, et il faut que l’entièreté du sel soit dilué, ça prend parfois quelques minutes.
  5. Ajoute ton ail dans le bocal puis ajoute la saumure. Il faut que les gousses soient immergées. Sur le site Ni Cru Ni Cuit, on ne fait pas mention d’un poids, donc je n’en ai pas mis. Les gousses qui flottaient ont fini par couler au fond au bout de quelques semaines.
  6. Si tu as pris un bocal avec un joint en caoutchouc, ferme-le hermétiquement. Si tu as choisi un bocal à vis, ferme-le aussi hermétiquement puis dévisse de 1/4 de tour.
  7. Laisse ton pot dans un endroit à température ambiante pendant 7 jours (5 jours s’il fait chaud, mais bon moi j’ai laissé 7 au cas où). Des petites bulles vont apparaître. Normalement le liquide devient trouble mais chez moi il était toujours clair comme de l’eau, donc on verra ce que ça donne.
  8. Après ces 7 jours, place ton pot dans un endroit un peu plus frais, entre 15 et 20°c, comme une cave par exemple, pendant minimum 3 semaines sans l’ouvrir. Apparemment si on a pas de cave on peut quand même laisser à température ambiante, ou faire fermenter au frigo (la fermentation mettra alors plus de temps).
  9. Une fois le pot ouvert, il est primordial que tu pioches l’ail avec un ustensile propre, que tu n’as pas mis en bouche. Ne pas aller chercher avec les doigts non plus, sinon tu contamines ce qu’il y a dedans.

Prêt à puer de la gueule? En vrai à ce qu’il paraît la fermentation rend l’ail beaucoup plus digeste et donc…moins fort dans l’haleine. Je n’ai pas encore goûté les miens, mais en ouvrant le pot a une délicieuse odeur, ça veut dire que ça a fonctionné!

Source: https://nicrunicuit.com/faire/fermenter/comment-faire-de-lail-confit-en-saumure-alias-ail-lacto-fermente/

Laisse-moi un ptit mot doux

%d blogueurs aiment cette page :